Les voitures volantes, fantasme éternel ou réalité à portée de main ?

 |  Posted by Shabneeze Oozeear  |  0

A l'instar de NFT, basée à Mountain View aux Etats-Unis, en plein cœur de la Silicon Valley et qui compte faire une certaine impression dans les allées du Consumer Electronics Show (CES), la grand-messe annuelle du secteur technologique du 8 au 11 janvier. "Nous pensons que nous avons un concept gagnant qui va nous permettre de fabriquer la (Ford) T des voitures volantes, une version +low-cost+", explique le co-fondateur Guy Kaplinsky, faisant allusion à la voiture née en 1908, qui a inauguré la production à la chaîne et est considérée comme la première voiture abordable de l'Histoire.

50.000 dollars tout de même, anticipe M. Kaplinski. Mais à ce prix-là, promet-il, sa voiture pourra non seulement rouler (100 km), mais aussi décoller et atterrir à la verticale, et voler (500 km) sur pilote automatique. Pour baisser les coûts, l'idée est de se concentrer sur la recherche plutôt que sur la fabrication: une équipe d'ingénieurs aéronautiques chevronnés travaille dans leurs locaux en Israël tandis que les patrons tentent de s'allier avec de gros constructeurs automobiles pour assembler les futurs modèles.

NFT conçoit le véhicule et les logiciels, aux constructeurs de permettre une production de masse. "On a appris avec Tesla que (son patron) Elon Musk passe trop de temps sur le côté production", dit Guy Kaplinsky à propos du constructeur de voitures électriques haut de gamme qui a subi des retards de production en 2018 sur ses chaînes d'assemblage.

Source : AFP